Lire d'autres témoignages

Témoignage de Lydie

Je m’appelle Lydie, j’ai 34 ans.

Avant de rencontrer le ministère d’Ivo Sasek, je me suis toujours dit croyante, ces dernières années même pratiquante en ayant changé d’assemblée. Je remarquais quand même qu’il me manquait quelque chose car je n’arrivais pas à avancer spirituellement. Je trébuchais sans cesse sur les mêmes péchés (=manquer le but), il me manquait La clé pour aller de l’avant sur le chemin de la sanctification.

A un moment critique de ma vie, j’ai pu rencontrer des personnes de l’O.C.G. dont j’ai entendu parler par ma famille. A leur contact, j’ai eu la révélation de qui est vraiment Dieu, ce que cela signifie « être à Son écoute et dans Ses œuvres ». De pouvoir entendre Sa voix dans mon cœur, mais surtout de savoir l’écouter et lui obéir. En fait, nous avons tous cette oreille divine interne, mais à cause des années de négligence elle se ferme et nous n’entendons plus que notre voix qui va en général à l’encontre de celle de Dieu et qui sert nos propres intérêts.

J’ai pu attester et reconnaître que c’est moi qui dominais ma vie et donc cela ne pouvait être que le chaos car je ne donnais pas la première place à Jésus. Je vivais avec les autres mais tout de même de manière individualiste. Il me manquait cette dimension organique avec mes frères et sœurs. Ce qui m’a beaucoup impressionnée dans la marche de l’OCG c’est justement cette dimension organique les uns avec les autres dans les services et à chaque rencontre. La dénomination le souligne très justement : Génération Organique du Christ. Il y a cette dimension de ne faire qu’un, dans une génération et en Christ dont Il est la tête.

Pour être disponible à cette Parole il m’a aussi fallu reconnaître ce qui m’empêchait de l’écouter. J’ai pu identifier clairement les sources étrangères : trop d’activités, des relations trop chaotiques et infructueuses… Tout cela m’a amené à un surmenage et à un stress que j’épongeais dans le sommeil. Lorsque j’ai pu me séparer de ces choses la Paix est entrée en moi et miraculeusement je n’ai pas eu de difficulté à m’en séparer, comme soulagée qu’enfin ça s’arrête et que je puisse entrer dans un repos, dans Son repos divin.

Domaine après domaine, le Seigneur Jésus m’a montré tout ce qui n’est pas Lui, tout ce qui est en trop dans notre relation de cœur à cœur. J’ai eu des luttes et combats mais j’ai toujours su que c’était le bon chemin, que ce chemin étroit était celui de la résurrection sur cette terre et qu’avec Sa volonté, Ses capacités en nous, nous sommes rendus capable de dominer sur le péché et de ne plus en être esclave (redevable).

Enfin, j’ai pu saisir pleinement toute la substance de la parole de Jésus quand il dit : « Ma grâce te suffit ! » Cela m’a guérie entièrement de ma quête perpétuelle de paix intérieure. Ainsi, j’ai acquis rapidement une nouvelle maturité spirituelle.

Ces changements ont aussi été l’occasion pour moi de revenir sur mes pas en déménageant dans ma famille que j’avais quittée (pour les études et le travail) depuis l’âge de 15ans ½ De moi-même je ne l’aurais jamais fait, mais le Seigneur m’avait clairement montré que c’était ce chemin qui allait me confronter le mieux à ma nature profonde et pouvoir la lui abandonner. Il s’agissait de l’individualisme et de dissimuler mes agissements loin de mes parents (même ayant 30 ans !!).

Depuis, je sais exactement quand je suis dans ce qu’Il veut pour moi pour être dans Ses œuvres et être dans Son repos.

Je ne peux que t’encourager à vivre ce même réveil pour ta vie et ton salut éternel !

Viens et vois de tes propres yeux, éprouve avec ton cœur « le chemin, la vérité et la vie. »

Bien cordialement

Lydie


Christiane          Marc


Contacter Lydie